L’héritage de la pauvreté

no53-small

no 53 : l’héritage de la pauvreté

À bien des égards l’histoire de notre littérature, de Saint-Denys Garneau à Gaston Miron en passant par Gabrielle Roy, Jacques Ferron et tant d’autres, est celle d’une longue méditation sur notre pauvreté originelle, élevée à la dignité d’un fait culturel ou identitaire. Héritage équivoque ! En lui tournant le dos avec trop de désinvolture, on risque de refouler maladroitement une part honteuse de nous-mêmes et de croire naïvement qu’il n’en restera aucune trace. Mais à le revendiquer trop complaisamment, on risque de tomber dans l’illusion contraire, qui consiste à voir comme une vertu un état dont le sens commun, pour ne pas dire le sens du réel, voudrait qu’on cherche à s’affranchir. D’où l’épineuse question soulevée par ce numéro de l’Inconvénient : de quelle manière, sur quel ton, par quels moyens littéraires ou philosophiques, nos écrivains ont-ils réussi dans le passé (ou réussiront-ils dans l’avenir) à transmuer notre indigence en richesse ?

L’héritage de la pauvreté

  • Denys Arcand – Un artiste déliquescent
  • Isabelle Daunais – L’attirance de la pauvreté
  • Monique La Rue – L’héritage de la pauvreté et l’écrivain néolibéral
  • Michel Biron – Lettre à Yvon Rivard
  • Yvon Rivard – Lettre à Michel Biron
  • Mathieu Bélisle – Le parent pauvre. Albert Cohen, le Québec et la littérature

Débat

  • Louis Hamelin – Marco Polo contre les Tabarnacos
  • David Dorais – Visa le noir, tua le blanc

Lecture

  • Carl Bergeron – Fatigue du roman

Chroniques

  • Geneviève Letarte – Embrouillamini
  • Serge Bouchard – Yerba Buena

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s