Numéros à venir

LES COURANTS DE LA LITTÉRATURE QUÉBÉCOISE CONTEMPORAINE No 88, printemps 2022

Depuis une dizaine d’années, on entend dire que la littérature québécoise est devenue si diversifiée et hétérogène qu’il est difficile d’en avoir une vue d’ensemble. Avec l’arrivée de nouveaux éditeurs et la diminution graduelle du lectorat causée par l’omniprésente culture de l’image, elle a changé considérablement et fait place maintenant à des courants qui s’annonçaient au siècle dernier ou qui semblent tout à fait inédits : littérature familiale, roman documentaire, littérature du corps, littérature réparatrice, roman de l’ailleurs, nouveau régionalisme, littérature migrante, littérature engagée, essai écologique, essai sur la question nationale… L’objet de ce numéro est de baliser les tendances, les mouvements et les écoles de la littérature québécoise contemporaine afin de la cerner dans sa totalité, avec son écosystème, ses caractéristiques, sa structure, voire sa spécificité.

Date de tombée : 10 janvier 2022

LE NOUVEAU VISAGE DE LA POLITIQUE QUÉBÉCOISE No 89, été 2022

L’arrivée de la CAQ au pouvoir a considérablement modifié le paysage politique québécois, au point où ce parti pourtant jeune paraît aujourd’hui indélogeable, donne l’impression d’être là depuis toujours. En quatre années à peine, il est parvenu à faire oublier le débat référendaire qui opposait depuis un demi-siècle les souverainistes et les fédéralistes, il a adopté des positions centristes qui ont relégué les oppositions dans les marges, repris le discours identitaire du PQ et joué la carte économique du PLQ. Bref, il a fait le pari de la voie moyenne, celle de l’homme et de la femme ordinaires, un pari qui lui vaut une étonnante popularité. La présence de la CAQ marque-t-elle dans l’histoire politique québécoise une évolution décisive ou une simple parenthèse ? Ce parti incarne-t-il une voie inédite ou se contente-t-il de faire du neuf avec du vieux ? Et quelle place peuvent occuper les intellectuels sur cet échiquier ?

Date de tombée : 10 avril 2022

L’HISTOIRE CONTESTÉE No 90 automne 2022

L’histoire est aujourd’hui attaquée de toutes parts. On soulève ses oublis, ses « biais », les idéologies qui la traversent, ses méthodologies « tendancieuses ». Nous sommes entrés dans une ère où nous ne pouvons plus raconter une histoire unifiée, prétendent certains. Au contraire, nous devons lutter contre la tentation de renoncer aux histoires nationales, nécessaires pour faire société, avancent d’autres. Dans ce contexte, le scepticisme des citoyens envers l’histoire est grand, situation fort ironique dans la mesure où nous vivons dans une époque de saturation historiographique, où d’innombrables productions culturelles s’inspirent d’événements historiques. Que dévoile donc sur nous et sur notre modernité le fait que l’histoire se retrouve continuellement sur la sellette ? Après avoir été tournée pendant des siècles vers le passé, puis, plus récemment, vers l’avenir, à quel saint l’histoire devrait-elle maintenant se vouer ?

Date de tombée : 10 octobre 2022